Palette de manutention et logistique

Devis en ligne neuf et occasion

Tél : 02 41 43 60 00

La fabrication des clous pour palettes, caisses ou palox montés
par machines automatiques.

Il y a plusieurs centaines de sortes de clous.

Pour les caisses et palettes on se doit d'utiliser des clous spécifiques au "clouage mécanique" et non des clous ordinaires réservés au clouage manuel au marteau. En effet pour leur utilisation en machines à clouer il est primordial que les clous soient bien réguliers et que la tête soit bien centrée si l'on veut obtenir une distribution correcte (1).

Ils sont faits de fils d'acier au carbone. On les fabrique à partir de bobines de fil d'acier de diamètre 6 millimètres qui est calibré dans plusieurs filières pour l'amincir graduellement jusqu'au diamètre désiré (de 2 à 4 millimètres pour les clous les plus courants) .Ensuite, les machines de fabrication coupent le fil en petites tiges de longueur un peu plus grande que le clou fini.

Ces tiges sont coupées en un bout par deux jeux de deux lames opposées et à 90° pour les clous en tête de diamant, et par seulement deux lames à 90° pour les clous coupés en pointes biseautées. Ces lames sont changées environ toutes les 600 heures.

Les tiges, fermement tenues par un jeu de mâchoires crantées (qui laissent parfois leur empreinte sur la tige du clous), sont matricées sur le bout opposé à la pointe par une matrice qui est parfois gravée et dont l'empreinte sera reproduite sur la tête du clou (cas des pointes spéciales pour certains agréments comme les pointes EPAL), la pression est bien entendu énorme puisqu'il s'agit là d'un forgeage à froid, et ces matrices doivent être changées régulièrement soit par cause d'usure ou par cassure accidentelle.

Les cadences de fabrication sont très variables suivant les machines et dépendent bien sûr aussi de la longueur des clous à fabriquer. Chaque machine fait tomber les clous dans une coupelle qui peut contenir de 5 à 10 Kg de clous soit 5 à 15 minutes de production, et un opérateur qui passe devant régulièrement fait basculer la coupelle dans le container après s'être assuré que les derniers clous fabriqués ont une tête bien matricée et une pointe bien coupée.(Les couteaux ou matrices pouvant casser sans avertir, on ne peut mélanger des clous mal formés sans risque de "polluer" une caisse de 1000 kg par quelques kilos de mauvais clous (1)). Un opérateur peut donc surveiller 3 à 10 machines à clous en parallèle.

Les clous sont ensuite "démagnétisés" (très important car s'il reste une aimantation même faible leur utilisation en machine à clouer peut être rendue impossible) et ensuite emballés dans des boîtes de 5 Kg ou dans des caisses palettes de 500 kg ou 1000 kg. Parfois on peut, pour certaines machines qui n'acceptent pas les pointes en vrac, effectuer une mise en bandes ou des encollages sur des fils de fer ou des bandes de plastique. Ces clous conditionnés sont surtout utilisés pour les "marteaux pneumatiques".

*(1) Une machine moderne de fabrication de palettes peut clouer jusqu'à 600 palettes en une heure. Chaque palette peut comporter de 50 à 150 clous, prenons 100 clous en moyenne, on aura donc 60 000 clous plantés par heure. Un incident pour un clou défectueux peut prendre de 1 à 3 peut prendre de 1 à 3 voire 5 minutes d'arrêt machine et donc de 6 à 20 palettes perdues en fabrication. Les qualités de clous actuelles n incident par heure donc une qualité garantie de l'ordre de 1/100 000 clous défectueux.